Vos commentaires :


Mr Ehrmann, Recevez mon soutien dans la réalisation de votre oeuvre. Je suis moi même peintre. Etre artiste c'est être libre. Libre de pointer du doigt, du pinceau, du ciseau, utilisant toute matière, donnant toute forme, avec ou sans odeur, avec ou sans couleur, invisiblement beau ou visiblement laid, douloureux ou apaisant, pointer du doigt ce qui nous semble important de comprendre ou faire comprendre aux autres, à ceux qui ne créent pas, qui ne voit pas, qui n'ont jamais peur ou qui s'aveuglent de fausses richesses, qui ignorent que le monde va mal, pointer du doigt cette chose qui nous fait mal ou que l'on ne sait pas expliquer, que l'on tente d'expliquer, pointer du doigt ce chaos. Mr Ehrmann, pourquoi ne pas acheter tout le village...puisque vous êtes riche? Mr Ehrmann, si vous sentez que tout est perdu, allez alors jusqu'au bout de votre oeuvre en la faisant se perdre se perdre vraiment comme le genre humain se perd dans le chaos. Ce monsieur le maire s'y perdra en même temps ! Cette oeuvre est destinée à se perdre, à disparaître en continuant d’être. Tout son sens est là, toute sa valeur est dans ce qu'elle ne sera plus. Si vous sentez l'affaire, pour son aspect tristement judiciaire, définitivement perdu, alors pourquoi ne pas orchestrer la plus terrifiante des performances, la plus violente des oeuvres vivantes qui devant les yeux apeurés de ceux qui le verront continuera de vivre à travers le temps tout en s’anéantissant . Etre artiste c’est je pense avoir le privilège de croire en des choses que l’on ne voit pas. De les imaginer, de les mémoriser et de les interpréter. Votre interprétation du chaos est aujourd’hui chose que l’on touche, chose que l’on voit ou que l’on renifle. Elle sera toujours également chose dont on se souviendra. C’est impossible d’empêcher quiconque de se souvenir, aucun texte de loi ne peut l’interdire, aucun ne peut prétendre être dérangé par les souvenirs des autres. Mr Ehrmann il faudrait être un meurtrier pour vous détruire….Je n’ai donc aucune crainte pour vous. Je pense que votre œuvre n’a jamais cessé et ne cessera jamais d’exister. Bravo. Voilà, j’ai pris quelques instants sur mon temps de travail pour vous écrire, malheureusement (ou heureusement !!) je ne vie pas de ma peinture. Je suis libre. Vous l’êtes aussi. Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce sujet. Il y aurait beaucoup encore à faire pour parfaire cette maison du chaos. Dites moi si vous êtes prêt à accueillir d’autres artistes car je suis disposé à y apporter ma contribution. Très cordialement.

Raphael L.

qu'on n'aime ou qu' on n'aime pas ce n'est pas la question.l'art est comme ça, il fait parler et bouger ce qui leur trou le cul c'est la liberte de creer de penser, de vivre autrement que reduit entre le carcan "du bon gout" rajouté en plus libertée economique ,pouvoir,et franc maconnerie et le mal est a leurs portes pourquoi ne pas leurs proposés de bruler la mdc pour parachever cette oeuvre hugh

hughes m.

Je trouve cela vraiment dommage que le jugement ai décider la suppression de cette maison...C'est une mise en évidence de la réalité en lien avec le cinéma et la fiction qui prouve que cette demeure est en quelques sortes la réalité ..Je pense qu'en la supprimant...Certains veulent éviter pas mal de problèmes lié avec la fin du monde..Ils ont peur c'est tout!!!

Justine D.

VIVE L'ART LIBRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

MIG M.

Bravo pour votre résistance !

francis s.

Une telle oeuvre ne doit être résignée à sa destruction. C'est pour moi une demeure unique qui témoigne la volonté de construire, de créer, d'ouvrir les yeux au monde. C'est tout simplement de l'art. Cela mérite d'être vu et de vivre.

Anonyme

Puisque la justice a reconnu la demeure du chaos comme étant une oeuvre d art, elle devrait à mon sens la traiter comme telle, c est à dire la protéger et non demander sa destruction. Qu on brule les peinture de Picasso dans ce cas puisque la plupart ne comprenne l abstrait, comme il faut détruire cette demeure que Mr le Maire ne comprends pas. Nous retournons à l ère (mais l avons nous seulement quittée) où ce qui est différent de nous gène et effrai ... triste constat Laissez vivre cette oeuvre, laissez la liberté d expression, laissez cet artiste continuer son grand art J ai connu cette demeure grace au reportage d envoyé spécial, merci à cette émission

sabrina g.

Merci à vous de nous donner à voir autre chose, autrement... Vos inspirations sont les respirations dont nous avons besoin avancer...

Anonyme

Pourquoi pas porter plainte contre ceux qui mettent des rideaux en fausse dentelle et des géraniums dans un bac en plastique aux fenêtres de leur maison et parcèment leur jardin de statues en résine véritable? qui leur a donné le droit?

Cécile K.

s'il faut détruire te demeure, autant détruire le palais du facteur cheval, anarchy for france

franck d.

"Et la nuit était obscure et la nuit éclairait la nuit" Jean de LA Croix

catherine C.

Vive le chaos !!

Frédéric P.

Est-ce que vous recrutez ? Je veux venir bosser chez vous !

xavier b.

w000t %) !

Anonyme

Je veux être comme vous...

Cédric D.

L'ignorant et le cartesien sont aveugles. Seul l'esprit ouvert peut comprendre

Sebastien L.

l art aux artites

stephane p.

LIBERTE ET MOI LA MAISON STANDARD ME CHOC ENFIN QUELQ'UN QUI N4EST PAS DANS LE MOULE

Anonyme

Mettre en scène sa demeure et sa vie, partager ses visions et ses angoisses, tel est le devoir de tout homme qui se respecte. Bravo d'aller jusqu'au bout, si loin que ces territoires étranges effraient ...

François A.

Vive la liberte d'expression. Je milite depuis longtemps pour avoir le droit d'exprimer son sens creatif et artistique. Rendez vous compte que dans certaine ville le fait de peindre ses volet en violet peut vous couter une forte amende. Mais de quel droit ! Je ne comprends pas que l'on nous oblige a subir "leur sens de l'esthetisme" Je deteste les jardins a la francaise et je fais pas de proces a tout bout de champs . VIVE LE LIBERTE

Sebastien R.